La confrèrie des justes

De Wiki Dofus

LaConfrerie.jpg

Réincarnation!!!

Après être resté 6 ans en sommeil, la confrérie foule de nouveau les vertes prairies d'Hyrkul! Car l'esprit des justes, jamais ne meurt tout à fait... Guilde avant tout familiale, elle se compose désormais, outre les inoxydables Dzaloff et Laurelindorenan, de Papatte Fluo et Little Angel.

C'est sous le regard bienveillant (quoique taquin) de Laurelin que les nouvelles recrues montent en niveau, parcourant des donjons de plus en plus ardus.

DonjonSquelette.jpg

Un repos bien méritées

La vie d'aventurier est parfois bien fatiguante!

Entre l'artisanat, la course à l'expérience, les donjons qui s’enchaînent à un rythme infernal...

Alors comme se présente une occasion de prendre un bain de soleil et un peu de repos, tout le monde est volontaire!

DonjonEnsablées.jpg

Principe de la guilde

Justice for all!

Here lies my ennemi: RIP

Il n'aurait pas du attaquer un percepteur de la confrèrie des justes...

Tous jusqu'au bout le défendirent, et ce fut le perco qui l'acheva.

Ceux qui souffrirent des méfaits de Jyra savent que c'est justice.

Certains diront que la chance était avec nous, mais j'ai connu un eca qui disait:

La vie est un jeu de hasard, mais la chance favorise les justes. Laurelindorenan

TombeJyra.jpg

Règles

  1. Les membres de la guilde s'assistent mutuellement dans la mesure de leurs moyens, les plus forts aidant les plus faibles.
  2. Les membres de la guilde n'ont pas le droit de s'agresser, physiquement ou verbalement.
  3. Les membres de la guilde se doivent protection en cas d'agression.
  4. Les membres XP pour la guilde à hauteur de 10%, à l'exception des non-abonnés qui peuvent XP à 5%...tant qu'ils sont non-abo ^^

Membres

  1. Laurelindorenan.jpg Laurelindorenan - Meneuse Sramette
  2. DzallofEni.jpg Dzaloff - Bras droit Eniripsa
  3. Pink.jpg
    Pinkherb - Recruteur/Protecteur SadidaLinkSys Wireless-G PCI WMP54G)
  4. Cap2.jpg Captainbaba, Capitaine de la garde de la confrèrie, qui après avoir succombé a un acte de piraterie sera réincarné en Oover-agi.
  5. Pyromortal - Initié Sram
  6. Miss-Tral.jpg Miss-tral - Mentor Sacrieuse
  7. Sen-na - Protectrice Eniripsette
  8. Sbull - Sergent - Punk - Xélor
Ecaswinda - Bras droit/Recruteur Ecaflip
Ecaswinda & Laure Si Miss voit ça...Chô!^^
EcaswindaAndLaure.jpg EcaswindaKissedByLaure.jpg
Carmine - Bras droit/Eleveur Sram
Carmine-Aura Carmina Burana! Avec sa DD ivoire/pourpre Je m'incline pr un pro de l'enclos
CarminaBurana.jpg CarmineAndDrago.jpg CarmineAndLaure.jpg

Fotos

  1. MissAndLaure.jpg Miss & Laure font leur "pinups" :-p
  2. MissLaureTofus.jpg Miss & Laure et leur Tofus
  3. DzaLeBienAimé.jpg Dza dis "le bien aimé": On a toujours besoin d'un plus petit-Eni que soit! ;-)
  4. DzaRockStar.jpg Toutes les filles tombent au pied de Dza, Rock Star de la guilde...
  5. DzaCroko.jpg Dza exterminant quelques crokos à l'aide de sa fameuse technique dites du "soin à la boo"
  6. CaptainAndPink.jpg Captainbaba en compagnie de Pink.
Blasons
Oover-agi Sbull Dzaloff Laurelindorenan
Oover-agiLogo.jpg SbullLogo.jpg DzallofLogo.jpg LaurelindorenanLogo.jpg

Reportage sur le mariage de Laurelindorenan (meneuse de la confrèrie) avec Rith ( alias... Miss-Tral ;-) )

  1. MariageEglise.jpg

Le mariage fut célèbrer en grande pompe par Girha, amie de longue date de Laure et fidèle alliée de la guilde.

Etaient notamment présents:
_Dzaloff, fidèle bras droit et eniripsa en chef
_Miss-Tral membre fondateur, mentor de la guilde et compagne de Laure
_Le très valeureux soldat Sbull
_Sen-na le puissant eniripsa de Miss-Tral ainsi que sa femme Romance.
_Romance la femme de Sen-na et "rivale" de Laure
...Io Shadow était présent également mais, trop jaloux, il boudait (Il a quitté la guilde depuis^^). 
Et n'oublions tout de même pas le marié! Rith, adorable homme objet et représentant de Miss-Tral!

  1. MariageLaure.jpg La traditionnelle photo de mariage, juste avant de partir pour un voyage de noce dans le donjon des blops! ^^

Backgrounds et légendes

L'histoire de Dzaloff Addams, l'Eniripsa enragé

C’est par un beau matin d’été que monsieur Addams, le père de Dzaloff, lui demanda de surveiller les tofus.

Il était alchimiste et inventait toutes sorte de potions. Cette fois ce devait être une nouvelle potion de soin plus efficace: Il en avait donné à cinq tofus sur les dix en leur possession.


« Trouve les cinq tofus à qui j’ai donné la potion et tu auras gagné!», lui dis son père, l’air malicieux, sur le seuil de la maison.


Dzaloff aimait bien les tofus, il les connaissait par cœur, leur avait donner des noms...

Tout le contraire pour lui du sanglier, dont il avait très peur et qui le regardait toujours d’un œil noir, grognant lorsque Dzaloff approchait de son enclos.


Pour rien au monde il ne voulait s’occuper de ce monstre: au mieux, il grognait, au pire il cognait la porte de l’enclos.

Heureusement la cage des tofus était à l’autre bout de la grange.

Dzaloff ouvrit la porte de la gage des tofus et cinq d’entre eux ce précipitèrent joyeusement vers lui, « seulement cinq ? » pensa-t-il.

Les autres étais au fond de la cage, immobiles, le regardant fixement.

Dzaloff fit rapidement le compte: snoba, sigli, koffkoff, ( car il toussait souvent), tardisse et dofi étaient plus gros que les autres.

Et lorsque il s’approcha ils lui sautèrent dessus, lui picorant les mains et le visage.

Dzaloff réussit à s’enfuir et à fermer la porte de la grange. Il voulait rentrer à la maison pour ce soigner mais il s’effondra a quelques mètres de la porte.

Sa tête tournait, il avait chaud, il crû mourir, puis plus rien, les symptômes étaient partis plus vite qu’ils étaient arrivés.

Qu’était il arrivé? Se demandait-il

«Ha oui, les tofus… ces …ces traîtres!!! »

Dzaloff revit les deux nuits qu’il avait passer avec koffkoff lorsqu’il était malade, il se revis aider sigli à sortir de son œuf... Et ils l’avaient attaqué!

ils allaient le payer! Il émit un grognement de colère en se relevant.


Dzaloff retourna dans la grange, ouvrit la porte en grand.

En le voyant les cinq petits tofus coururent dans leur cage, sans un mot ni un regard il ferma la porte de la gage, puit dis à voie haute:

«Je vous laisse une chance de vous évader prenez la ! » pour seul réponse un tofu l’attaqua.

Durant le rapide combat qui s’en suivit, Dzaloff prononça cinq fois le mot interdit que son père lui avait appris et le combat s’acheva.

Mais les tofus l’avais blessé, et une bouffée de chaleur l’envahi de nouveaux.

il tomba à quatre pattes, son cœur tapait sur ses tempes aussi fort que le sanglier frappait la porte de son enclôs.

Dzaloff en eu assez de lui, il faisait trop de bruit!

Il ce releva et d’un pas résolus il alla trouver l‘animal.

Il ouvrit la porte brutalement, le sanglier eu un mouvement de recule et Dzaloff hurla:

« T’as envi de te battre ? Ça tombe bien ch’ui d’humeur!! »

Il n’eu pas le temps de bouger que Dzaloff lança le mot interdit, mais le sanglier ne lui laissa pas le temps de recommencer et le frappa violemment; envoyant Dzaloff s’écraser contre la porte de l’enclos d’en face...

Alors un mot apparu dans son esprit, un mot qu’il ne connaissait pas...mais le sanglier attaqua de nouveau, le mordant a l’épaule et le projetant loin sur la gauche.

Dzaloff ce releva, voulu attaquer mais le mot, encore, envahi son esprit...

Alors qu’il cherchait comment le dire, l’animal chargea de nouveau et bondit sur lui... A ce moment, un son sorti de la bouche de Dzaloff, un éclair traversa le toit de la grange et frappa le sanglier...Fumant mais toujours debout, celui-ci reparti a l’attaque. Dzaloff eu juste le temps de lancer un mot interdit et de se plaquer contre le mur. La bête finit fini sa course dans la cage des tofus qui, apeurés, s‘enfuirent en tous sens.

Dzaloff en profita pour ce soigner et repensa à ce mot, un sourire étrange fendit son visage lorsque son adversaire se retourna, chancelant... Il n’avait plus la force de ce battre...Dzaloff hurla le mot et le toit de la grange s‘effondra sur le sanglier.

Lorsque le père de Dzaloff revint, le sac plain de champignons, il le trouva sur le toit de la grange ,

« que fait tu là haut? »

« ben...Je répare le toit. »

« je voie bien, mais pour quoi ? »

« j’ai appris un nouveau mot...»

« tu compte me raconter ce qu’il s’est passé ou je dois te questionner comme ça jusqu à demain?»

« les deux m’embête alors … »

Dzaloff s’interrompit pour descendre du toit.

«J’ai donné à manger aux tofus, ils m‘ont attaqués, ça m’a mis de travers et je les est tués... Après c’est le sanglier qui m’a échauffé... Je l’est tué aussi, mais j’ai appris un nouveau mot… qui fait mal aux sangliers et tomber les toitures...Et toi, t’a journée?»

« heu …b.bien, bien »balbutia son père, il était abasourdi pare tant de désinvolture. Cela ne ressemblait pas a son fils de frapper les animaux!

« tu a tuer les tofus?! Tes tofus ??!! »

« ben, comme toi mais en plus rapide... Parce que finalement tes expériences, les potions de soins qui font pousser les cheveux, tes paho raide qui font cracher du feu... L’arbuste de l’entré ne s’en est jamais remit! Et tes potions de rappel!!...Le type devais arriver au village... Ben on l’attend toujours! Alors si tu veux faire du bien au monde... Arrête l’alchimie!»


Le père de Dzaloff était choqué... Son fils semblait si cynique! Lui qui n’avait jamais été méchant, ni en acte ni en parole!

« lls tofus t’ont attaqué? Les cinq auxquels j’ai donné de ma nouvel potion? »

« j’avais oublié!!! Ben ça les a drôlement soigné, dommage qu’ils n’aient pas eu le temps d’en profiter beaucoup... Ils m’ont picorer le mains, volatiles stupide !!» enchaina Dzaloff.

Son père l’attrapa par le bras:

«On va voir tout de suite le docteur!! »

Le docteur housse, un viel eniripsa plutôt désagréable mais très efficace, auscultait un patient:

« Il s'agit de contractions spasmodiques répétées et involontaires du diaphragme suivies d'une fermeture brutale de la glotte, qui freine l'arrivée d'air et produit des sons caractéristiques…

Cette affection est secondaire à une irritation des nerfs afférents ou efférents, ou des centres médullaires contrôlant les muscles respiratoires et notamment le diaphragme. » . Expliquait patiemment le docteur.

« pardon ? » dit la patient, l’ai un peu perdu.

« Vous avez le hoquet!» répondit le docteur avec une pointe d’agacement .

« mais....je le sait ça...» émis le patient d’une voix mal assurée.

« Alors pourquoi diable me faites vous perdre mon temps!!» s’emporta Housse.

« Manrof! Faite un mot de frayeur a monsieur! »cria-t-il a l’un de ces assistant,

« Et faite lui payer le double, pour m’avoir dérangé pour rien !! »

« bon, a vous ! J’espère que VOUS avez quelque chose d’intéressant! » reprit-il du même ton abrupt à l’attention de Dzaloff et son père,

Dzaloff raconta sa journée, mais cette fois en détai: l’attaque des cinq tofus, son malaise, pour finir par la quasi destruction du toit de la grange.

« Changement de personnalité…mmm... ok ça m’intéresse, on la garde » dit le docteur songeur.

« Zaitche! Prenez ma place aux consultes,Ronecam! Faites un examen complet à ce… Dazloff . »

« non Dzaloff » rectifia le jeune eniripsa avec irritation.

Le docteur le fixa un instants puis sorti sans un mot.

« Mais, docteur, qu’est ce qu’il a ? » interrogea le père de Dzallof.

« Malédiction!! Ces comme ça que vous devriez appeler votre nouvel potion!: Elle a inversé la personnalité de votre fils! ...Oh, et j’aurais besoin des ingrédients de cette fameuse potion de soins.»

Dzaloff passa tous les examens possibles, ces blessures furent soigner...

L’équipe du docteur housse débattait longuement sur son cas, ne trouvant aucun remède...

En temps normale le docteur housse aurait envoyer le docteur Manrof inspecter la maison des Addams, mais il voulais voir comment l’alchimiste avait fait sa potion.

« Un instant, » interrompit le docteur,

« C’est quoi CA ? » dit il en montrant un récipient remplis de poils....

« ce sont... Des poils de troll… »

« Et vous les avez acheté la semaine dernière à un iop pas très en forme... »

« Comment le savez-vous ? »

« il est MORT dans la chambre ou est installé votre fils!»

Le docteur attrapa une des larges manches de Mr. Addams au niveau du poignet, la ressera autour du bras avant de découper tout ce qui dépassait, avec une paire de ciseaux qui était resté sur la table, laissant une demi manche sur l’avant bras de M Addams... puis il continua son explication d’un ton exaspéré, montrant le morceau de tissu:

«Votre manche, a traînée dans ce récipient, et a polluée la potion! Me iop a tenue quatre heure... Allez dire au revoir a votre fils !!»

Les bouffées de chaleur, les vertiges...Tout collait parfaitement! Sauf le changement de personnalité....


Pendant ce temps Dzaloff chantonnait assis sur le bord de la fenêtre:


J’étais dans mon village
Je reparais des chaises en bois
Mais l’aventure m’appelais,
L’ennui était en moi
J’avais ouï dire d’une tour
Siégeant un peu plus loin… »


« Jolie chanson!»dit le docteur Ronecam.

« Juste un truc qui me trotte... A la réflexion c’est idiot! Je n’ai jamais réparé de chaise en bois...»

« Tu devrais te recoucher...» dit-elle d’une voie douce. Dzaloff s’exécuta a regret.

« Vous croyez que c’est fort un milimulou ? »demanda Dzaloff

« j’ai déjà vu les blessures qu’ils infligent et c’est pas très joli... »

Le docteur housse passa la tête par la porte et dit :

« Ronecam dans mon bureau »

Ronecam sortie et Mr. Addams entra s’assoir près de son fils.

« Bien! c’est le retour du iop! Il a pris des poils sur un troll mort pour se faire passer pour un tueur de troll et les a vendu à Mr Addams qui les a mélangé a sa potion... Il lui reste deux heur a vivre... »

« Mais il va très bien! l’état du Iop n’avait pas cesser de se dégrader alors que Dzaloff s’est complètement remis! » répliqua Ronecam.

« Les examens n’ont révélé aucun problème, à par son cœur qui est un peu rapide.» continua Manrof

« j’ai discuté avec lui et en fait son seul problème c’est qu’il veut de l’aventure» conclut le docteur Zaitche.

Le docteur housse sorti sans un mot et retourna voir Dzaloff,

«De quoi t’a envie, là, en ce moment ? »

« Sortir bien sur!» répondit Dzaloff

« Mais pour faire quoi ? » le docteur paraissait impatient...

Dzaloff marqua un court temps de réflexion.

« Trouver un sanglier et lui mettre une bonne dérouillée!»

« votre potion à fonctionner on dirait, le virus a été transformé!! »conclut le docteur housse, qui ne quittait pas Dzaloff des yeux.

«Disons que la “rage du troll” s’est transformée en “soin du troll”: La potion de soins n’a pas détruit le virus, mais le virus, gorgé de potion, est devenu curatif! » S’exclama le viel eniripsa.


Il marqua une pause, se tournant pour faire face à Mr Addams, et reprit : « lorsque votre fils a été infecté, le virus s’est propagé dans son corps mais n’a pas attaqué le corps, au contraire il l’a renforcé! Il est arrivé et comme la déco ne lui plaisait pas, il s’est mit à changer tous ça… il a renforcer les muscles et les organes...Le seul problème étant le cerveau ! »

il se pencha vers Dzaloff.

«Il faut dire que t’es une lavette! Te faire attaquer par des tofus! Faut vraiment pas être très malin!! »se moqua le docteur,

«Je vais te montrer QUI n’est pas malin ici!!! » Dzaloff serrait les dents et les poings, les yeux plissés...

Pendant un instant M Addams ne reconnu pas son fils:

En temps normal il aurait été choqué... Au pire il serait parti et n’aurait plus jamais voulu voir ce docteur...

Mais là, il semblait prêt à en découdre!

Le docteur housse ce redressa et continua

«Le problème se situe dans le cerveau, le virus a besoin d’adrénaline pour vivre... Alors il ouvre les vannes juste ce qu’il faut pour ce nourrir»

Il s’interrompit une nouvelle fois et retira les pansement de la main droite de Dzaloff, puis la leva pour la montrer a tous:

« Plus de plaie, plus la moindre blessure! Lui et son virus sont condamnés à vivre en bonne santé jusqu’à ce que la mort les sépare!» conclu le docteur en prenant le chemin de son bureau.

«Envoyez-le a Astrub! Là, il en aura de l’aventure...» lança-t il sans se retourner alors qu’il franchissait la porte.

Dzaloff fut donc autorisé à sortir...

Après une long discution “entre Addams”, le père décida d’accompagner son fils à Astrub, Mr Addams voulu offrir une panoplie a son fils mais il n’accepta qu’un marteau...

Il faudrait un peu de temps à Dzaloff pour apprendre à le manier, mais ce n’était pas grave... Il ne comptais pas s’arrêter de si tôt.

Mr Addams donna une bourse plaine de kamas à Dzaloff. Ce dernier l ‘a soupesa, « merci papa.»

C’est ainsi que Dzaloff partis, marteau sur l’épaule et sans se retourner, chantant au long des routes:

«A l’aventure, compagnons, je suis parti vers l’horizon…» .

http://www.naheulbeukauquebec.com/files/donjon-alaventure.zip
Téléchargez le mp3 sur le site du "Donjon de Naheulbeuk" par PenOfChaos Copyright © Eldariondil.com